Brèves

"A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme, ou on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair."

http://www.youtube.com/watch?v=awEsHrthdhw

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/10/24/tout-sauf-le-male-blanc-une-delinquante-a-la-tete-d-areva.html

Lesbienne requise pour le poste PDF  Array Imprimer Array  Envoyer
Écrit par Jacques   
Dimanche, 07 Octobre 2007 02:30
Intervenante (Montréal)
Correspondante : Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL)
Publié le : 14/09/2007 à 08h21
Catégorie : Offres d'emploi

Retour



Intervenante

Poste permanent (28 heures/semaine)

Tâches :

Intervention en groupe et en individuelle en violence conjugale
Élaboration de contenu et animation d’activités
Développement d’outils d’information et de sensibilisation
Mise sur pied et animation de groupe de discussion
Promotion des services et activités de l’organisme
Représentations extérieures
Gestion des tâches administratives et de la vie associative
Tâches connexes
Qualifications requises :

Diplôme universitaire de 1er cycle dans une discipline pertinente ou cumul d’expérience appropriée
Expérience en violence faite aux femmes (minimum 3 ans)
Bonne connaissance des groupes de femmes et de l’intervention féministe
Bonne capacité de rédaction et de synthèse
Polyvalence et autonomie
Être lesbienne
Atout : Bilinguisme

Conditions: 4 jours/semaine plus un soir (groupe)
Salaire annuel : $ 26,200
Date d’embauche : 15 octobre 2007

Date limite pour soumettre votre C.V. : 21 septembre 2007, 17h00

Seules les candidates retenues seront contactées.

GIVCL
C.P. 47577, COP Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) H2H 2S8
Télécopieur: 514-526-3570
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 

Commentaires   

 
0 #1 Message secret. Confidentiel. Ne lisez pPageau 11-10-2007 12:08
Le commentaire de Pageau, à http://www.garscontent.com/2007/Quart%204/710_Octobre/13/FDJ.htm :
Message secret. Confidentiel. Ne lisez pas ça. On est des persécutées avec des boules et on se tape sur la gueule. Ne nous discriminez pas. Ne nous regardez même pas. Ne nous critiquez surtout pas. Les femmes violentes n'existent pas. On a de l'argent qui nous sort par le cul, nous aussi, mais c'est normal. On est des filles même si on est des lesbiennes. Quand des lesbiennes se tapent sur la gueule c'est de la violence faite aux femmes. Si celle qui tape est une femme ne prouve aucunement qu'une femme puisse torturer son conjoint quand le conjoint est un homme. L'important c'est qu'une femme soit la victime. N'allez surtout pas déboulonner la superstition de la violence faite aux femmes car ce serait de la violence faite aux femmes. Laissez-nous chier du foin et ne vous avisez pas de venir gâcher notre party. Faites pas chier. Vous n'êtes que de vilains masculinistes haineux et nous on est des victimes. Est-ce que c'est clair? Nous victimes, vous méchants pas fins. Même les lesbiennes qui tapent sont des victimes. Il faut les lécher dans le sens de la craque. Elles font pitié. Elles sont possédées par l'esprit du patriarcat.

Offre d'emploi GIVCL

En plus de poursuivre son mandat en violence conjugale, le GIVCL prévoit offrir de nouveaux services aux lesbiennes (atelier en santé lesbienne, groupe de discussion,, centre de documentation, etc.). Dans le cadre de cet élargissement de sa mission, le GIVCL cherche :

Intervenante
Poste permanent
Tâches:
Intervention de groupe et individuelle en violence conjugale
Développement d’outils d’information
Mise sur pied et animation de groupe de discussion
Promotion des services de l’organisme
Gestion des tâches administratives

Qualifications requises:

Être lesbienne
Diplôme universitaire de 1er cycle dans une discipline pertinente ou cumul d’exp. appropriée
Exp. en violence faite aux femmes (min. 3 ans)
Bonne connaissance de l’intervention féministe
...
GIVCL
C.P. 47577, COP Plateau Mont-Royal
Montréal (Québec) H2H 2S8
Télécopieur: 514-526-3570
Courriel:

Karol O'Brien
Coordonnatrice

Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL)
Tel: 514-526-2452
Téléc: 514-526-3570
Courriel:
Site: http://www.givcl.qc.ca

Ce courriel est destiné exclusivement aux destinataires mentionnés ci-dessus et peut contenir de l'information privilégiée, confidentielle et/ou dispensée de divulgation aux termes des lois applicables. Si vous avez reçu ce message par erreur, ou s'il ne vous est pas destiné, veuillez le mentionner immédiatement à l'expéditeur et effacer ce courriel.

:D
 
 
0 #2 Lesbiennes agresseures...Lavau 31-12-2007 01:56
http://air-libre.org/article25.html

Lundi, 23 octobre 2006

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES SELON DIFFÉRENTS CONTEXTES

Atelier 8 : Violences vécues par les lesbiennes

- La nécessité d’une analyse féministe radicale face aux phénomènes de la violence des femmes et des lesbiennes


Vanessa Watremez, AIR-Libre : Association d’Interventions , de Recherches et de Lutte contre la violence dans les relations lesbiennes et à l’égard des lesbiennes, Albi, France

- The language we use : Feminism and woman to woman intimate partner violence

Catherine Rodrigue, University of New South Wales, New South Wales, Australia

- Violence in the lives of lesbian women : Implications for mental health

Batya Hyman, Salisbury University, Maryland, United States of America

Mardi, 24 octobre 2006

RÉPONSES SOCIALES EN MATIÈRE DE VIOLENCES FAITES AUX FEMMES Des services adaptés aux diverses réalités vécues par les femmes ?

Atelier 4 : Intervention auprès des lesbiennes qui subissent ou adoptent des comportements violents

- Présentation de réponses associatives féministes, et de leurs outils d’intervention, face aux phénomènes de la violence des femmes et des lesbiennes

Vanessa Watremez, AIR-Libre : Association d’Interventions , de Recherches et de Lutte contre la violence dans les relations lesbiennes et à l’égard des lesbiennes, Albi, France

- La violence conjugale chez les lesbiennes du point de vue des victimes

Karol O’Brien, Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL), Québec, Canada

Suzie Bordeleau, Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL), Québec, Canada

- L’intervention auprès des lesbiennes agresseures : un défi de taille

Karol O’Brien, Groupe d’intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL), Québec, Canada
Fin de citation

Tss tss ! Des femmes violentes ? Mais ça se peut pas !
Des dizaines d'années de propagande, menacées d'être foutues en l'air, comme ça !
 
 
0 #3 La violence lesbienne est-elle imaginablLavau 31-12-2007 01:56
La violence lesbienne est-elle imaginable ?
Source : Resovi.

Atelier 4 : Intervention auprès des lesbiennes qui subissent ou adoptent des comportements violents

La violence conjugale chez les lesbiennes du point de vue des victimes
Karol O'Brien, Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL), Québec, Canada
Suzie Bordeleau, Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL), Québec, Canada

À partir d'une mise en situation, nous expliquerons le parcours que doit faire une lesbienne pour se sortir de la violence conjugale. Voici les quatre volets :

1) Reconnaître qu'elle vit une situation de violence conjugale;
comment une lesbienne peut-elle se rendre compte qu'elle subit de la violence si, dans notre société, celle-ci ne peut être perpétrée que par des hommes?
2) L'intervention policière et le processus judiciaire; de quelle façon l'intervention policière et judiciaire est-elle appliquée lorsqu'il s'agit de deux femmes? Ou la difficulté de faire un coming out multiple.
3) Les maisons d'hébergement; est-ce qu'une lesbienne peut parler ouvertement de son orientation sexuelle?
4) Intervention au Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL). Quels sont les motifs et la pertinence de l'existence du GIVCL?
 
 
0 #4 Ça se peut presque pas ! Des femmes violLavau 31-12-2007 01:56
Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes


Plusieurs groupes existent pour aider à combattre la violence conjugale dans les couples hétérosexuels. Mais, ce type de violence, même si le contexte est différent, existe aussi dans les relations entre femmes. C'est pour cela qu'existe le Groupe d'intervention en violence conjugale chez les lesbiennes (GIVCL). Comme on peut le lire sur son site WEB, le GIVLC vise trois objectifs:


* Intervenir auprès des lesbiennes qui vivent de la violence conjugale en offrant des groupes de soutien.
* Former les intervenantes et intervenants des réseaux de la santé, des services sociaux, de la justice, de la sécurité publique, ainsi que les organismes communautaires à la réalité de la violence conjugale chez les lesbiennes.
* Réaliser des recherches permettant de comprendre la violence conjugale dans les couples de lesbiennes.


«Il n'est pas nécessaire que les gestes soient extrêmes; la violence verbale et psychologique, le dénigrement au quotidien, par exemple, peuvent complètement démolir quelqu'une. Des agressions verbales ou physiques n'ont pas à être répétées très souvent pour qu'une menace pèse et que la possibilité d'une telle violence demeure inscrite dans la relation.» (Françoise Guay, Se peut-il que ce soit de la violence?, Revue Treize, dossier violence conjugale, novembre 1995)
Source : http://www.algi.qc.ca/forum/algi-presse/messages/46.html
 
© 2017 Aristide le Juste
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.