Brèves

Pour compléter le dossier:
http://www.seie.org
Et ses deux liens vers :
- la prison guantanamiesque :
http://www.seie.org/alouettes/
- un communiqué contre l'intox de l'affaire Gettliffe:
http://www.seie.org/gettliffe-communication-seie.pdf

Le contre-témoignage de Mohammed Bachir Djebloun PDF  Array Imprimer Array  Envoyer
Écrit par Jacques   
Lundi, 14 Mars 2016 16:05

Le contre-témoignage de Mohammed Bachir Djebloun

Bachir, le plus souvent abrégé en "Bachi", était un intervenant remarqué sur "Reseau Contact" du groupe Canoë, au temps où les canadiens avaient une grosse avance sur nous dans le réseau câblé à grand débit, donc aussi avaient une forte avance sur nous dans leur usage par des forums de discussion. En 2000, chez nous l'heure de connexion était fort coûteuse, vite dissuasive. Puis a été créé par Jean-François Poirier un forum dissident, nommé Rézoville. J'ai conté ces deux expériences la première sur un mémoire de Licence, la seconde sur un mémoire de Maîtrise de psychologie à Lyon 2 :
http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Rezocontact.pdf
http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/oh_loup_oiseau.pdf

Bachir, page1


Je soussigné Mohamed Bachir Djebloun, demeurant au 425 de la 16eme Avenue Nord à Saint-Jérôme, Province du Québec au Canada,
atteste de bonne foi, ce qui suit:
J'ai connu M. Jacques Lavau en janvier 2000 sur le forum de Réseaucontact, tout d'abord comme humoriste. J'ai beaucoup échangé avec lui en participant sur les six autres forums qu'il a fréquentés : Rézoville, Mots-Lierre, ForumQuébec (ces trois derniers sont défunts), forumlibre, sans frontières et maintenant Synpoïesis. Dès les débuts de notre relation, j'ai été fasciné par la culture, son extrême honnêteté et sa grande disponibilité à aider son prochain.

Pendant plus de cinq ans, j'ai entretenu des relations amicales avec Jacques.
J'ai appris beaucoup de Jacques dans plusieurs domaines.
Etant moi-même professeur en électrotechnique, je lisais assidûment les explications si généreuses qu'il publiait au sujet de la transmission des sciences, de l'éthique en science, des fautes professionnelles. Il était un vrai mentor en ce qui me concernait. Un mentor généreux de ses efforts avec les moins initiés parmi les lecteurs de ses nombreuses publications. Rigueur intellectuelle, honnêteté de la démarche. Et surtout son immense humilité.
Outre ses participations aux sujets scientifiques, Jacques amenait très souvent des sketches, des blagues savoureuses et si subtiles. Il avait beaucoup d'humour, plus tendre que son ironie (redoutée).
Il avait aussi une vaste culture, très largement au-dessus de la moyenne.
Bien que je ne l'ai jamais lu rabaisser quelqu'un d'autre ou chercher à écraser l'interlocuteur par sa réelle érudition sur bien des domaines, néanmoins sa lecture caustique et ses talents d'ironiste lui ont valu des jalousies et des répliques férocement haineuses.


Bachir page 2

Par exemple lorsqu'il résuma ainsi les divers contes érotiques d'une certaine Frédé :

« Coup de foutre à OK Corrall »

*Écrit par synapse en réponse à Coup de foudre en Camargue...
Le 02/07/2000 @ 13:09*

Il me plut (variante : elle me plut). Nous baisâmes.


Je crois que j’ai compris l’intrigue.
Finalement, quand c’est bien expliqué, la complexité humaine, c’est  tout simple !

Jacques
Fin de citation.

Jacques Lavau corrige des écritures, ou des comportements, mais certains ne sont pas capables de faire la différence : oser corriger ou critiquer leur oeuvre, ils trouvent que c'est blesser leur narcissisme.

Jacques suscite des amitiés fidèles (dont moi-même), et des jalousies féroces : le tri se fait sur le critère de l'honnêteté.

Tôt ou tard, celui qui se sait imposteur, cherche à détruire le regard aigu de Jacques, donc la personne de Jacques... Inversement, on a vu des conversions dans l'autre sens, dont un bel exemple est 'SABA', actuelle co-administratrice du forum Synpoïesis, avec Jacques.



La générosité et la technicité de Jacques peuvent être illustrées par l'épisode de l'initiative de 'Aquitania08', Marie-Odile C. de son vrai nom. Peu après la rentrée 2002, cette professeure de lettres de la région de Bordeaux, lança l'initiative d'un « club de parole » pour les élèves qui vont mal psychologiquement, un groupe thérapeutique de fait. Elle n'a aucun diplôme en psychologie, aucune préparation à conduire des groupes thérapeutiques, mais a senti qu'il fallait faire quelque chose, et qu'elle était la seule à avoir l'audace nécessaire. Elle posa son problème sur le forum Rézoville. Jacques lui a alors donné les règles
Bachir page 2

de conduite d'un groupe thérapeutique à faire accepter et respecter, ainsi que trois maximes de vie qu'il tenait du psychologue Jean-Paul Garnier, à leur faire commenter. Il lui a expliqué pourquoi scinder le groupe initial : 20 adolescents à la fois, c'est trop pour les capacités attentionnelles d'une seule animatrice. D'après les comptes-rendus de la suite de l'expérience, ce pilotage technique par Jacques a bien aidé Marie-Odile à remplir ses objectifs de croissance de ces adolescents. L'expérience n'a toutefois pas été renouvelée l'année suivante : Marie-Odile a eu une alerte cardiaque et a été opérée ; plus d'un an de congé maladie.


Je peux, sur l'honneur, attester que M. Jacques Lavau est

1) un homme extrêmement honnête, ayant un sens de l'éthique extrêmement poussé, très solidaire avec ceux qui souffrent. C'est ce qui est le plus remarquable chez lui et ce qui m'a le plus fasciné dès les tout débuts de notre relation.

2) Un homme d'une vaste culture. Que ce soit en science, en musique, en histoire, en philosophie ou en psychologie, il a toujours su traiter de ces sujets avec brio et grande intelligence.
Jacques prouve par l'exemple que la transmission des connaissances passe par la générosité. Jacques lésine rarement dans l'effort d'expliquer, et seulement lorsque l'autre l'a bien agacé. Ses connaissances en psychologie lui ont donné une nouvelle occasion d'aider son prochain. C'était surtout une occasion de dépasser sa timidité : en agissant pour les autres et non pas pour lui. Alors que Jacques reste un homme inhibé dès qu'il s'agit de lui et de ses propres intérêts.

3) Fort exigeant envers lui même, il est redouté des imposteurs. Ceux qui se savent imposteurs, ont peur de voir leurs vantardises dégonflées, et l'attaquent préventivement. C'est probablement à cela qu'il doit d'être haï à ce point par les faux témoins dont il a publié les écrits calomnieux, par exemple par cette



Bachir page 4

madame Annie Beaurain – dite « Alie Boron » - que nous avons lue le 30 mai 2004 sur ForumQuébec.

4) Quel que soit le problème, Jacques prend du recul, intègre plusieurs points de vue, et met sa propre subjectivité en perspective avec celles des autres. Il me semble que ce soit là un des secrets de sa créativité : la mise en perspective comparée, la réflexivité de la pensée.



Fait à Saint Jérôme ce 10 décembre 2005

Signé : Mohammed Bachir Djebloun

 
© 2017 Aristide le Juste
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.